L’impact des confinements : une stratégie de supply chain

04 mai 2022

Les conséquences

Le confinement des habitants de Shanghai, a eu des conséquences aussi inattendues qu’inquiétantes pour les habitants sur place.
En effet, le nombre de cargos et vraquiers bloqués devant le port est impressionnant et commence à entraîner des conséquences sur l’ensemble du commerce mondial.

LE SCHÉMA DU JEAN'S

Cela doit nous inciter à réfléchir encore plus à nos modes d’approvisionnement.
L’exemple classique utilisé est le cycle du coton pour créer une paire de Jean’s.
Combien de kilomètres sont réalisés pour faire une économie de quelques centimes d’euros ? 60000 km…

La solution classique

Mais l’allongement des distances des transports n’est qu’un facteur d’amplification des fluctuations de la Supply Chain. Les opportunités pour qu’un problème survienne sont forcément beaucoup plus importantes. Et nous ne sommes plus dans un fonctionnement Justin Time.
La solution classique pour faire face à ces fluctuations est de mettre en place des stocks. Les délais étant très longs, ce stock sera forcément important, et adieu les économies désirées à l’origine de ces déplacements importants. Mais on doit prendre en compte dans ces dimensionnements la survenue possible d’une pandémie.
On peut chercher à diluer les risques en faisant des livraisons fréquentes, avoir 1 container sur 10 cargos différents, plutôt que 10 containers sur 1 seul cargo. Comme cela, si pas de chance, notre cargo coule, nous n’aurons perdu que 10% de la marchandise.

Pas assez efficace

Néanmoins, nous sommes encore loin d’une solution Lean et agile. En effet, ces distances importantes, et donc ces temps de transferts et des quantités importants, impliquent une inertie très importante.Toute modification apportée au produit pourrait prendre des mois, et entrainer des coûts de reprise et de retouches, voire de rebuts importants.
Bien évidemment, en réalisant une VSM globale, ces défauts seront mis en évidence, et la solution sera de mettre en place des chaînes d’approvisionnement courtes. Cela permettra d’être plus robuste face aux perturbations mondiales.

Article supply chain

La supply chain

Toyota essaie d’avoir de nombreux fournisseurs à proximité des usines d’assemblage final. La plupart des fournisseurs japonais sont à moins de trois heures de route de Toyota City. Toyota produit un grand nombre de ses moteurs de voiture pour les usines américaines aux États-Unis. Les économies que l’on pensait réaliser en mondialisant notre Supply Chain, seront largement compensées par la suppression des retards et fluctuations engendrées parce mode d’approvisionnement relocalisé.

Relocalisons notre production, et en plus ce sera aussi bon pour nos emplois et pour l’environnement.